« Does public diplomacy exist in the early modern age ? »

Nina Lamal | 13 avril 2023 | 12h30-14h

Ambassadeurs

(séminaire en visio-conférence sur TEAMS, inscription auprès de Jérémie Ferrer-Bartomeu, jeremie.ferrer-bartomeu@uliege.be)

L’intervention de Nina Lamal s’inscrit dans le cycle de réflexion engagé par le groupe de recherche en anthropologie politique et religieuse de la parole à l’époque moderne. Notre collègue présentera le projet L’invention de la diplomatie publique (financé par NWO). Ce projet étudie les liens entre les diplomates et la sphère publique dans l’Europe du début de l’ère moderne, et se situe à l’intersection de l’histoire des médias et de l’histoire des relations internationales. Le début de la période moderne se prête particulièrement bien à une analyse des relations entre ces deux domaines, car les diplomates étaient avant tout préoccupés par les relations publiques. Ils apparaissent régulièrement dans les espaces publics et cultivent des contacts en dehors des cercles du plus haut pouvoir politique. Ce faisant, ils ont utilisé avec enthousiasme un moyen de communication relativement nouveau : la presse à imprimer. Le concept de diplomatie publique est issu du champ d’analyse des relations internationales et des études diplomatiques, où l’on s’intéresse depuis quelques années à l’utilisation des médias (sociaux) par les diplomates contemporains, les institutions étatiques et les acteurs non étatiques. Dans ce projet, le groupe de recherche auquel appartient le Dr. Lamal explore la genèse de ce phénomène au début de l’ère moderne. Jusqu’à présent, les recherches sur la relation entre la diplomatie et la publicité à cette époque se sont largement limitées à la censure des pamphlets à caractère politique. Toutefois, les diplomates, dans toute leur diversité (ambassadeurs, consuls, agents) publiaient également leurs propres discours, ou commandaient des pamphlets anonymes et incendiaires à commercialiser. Ils étaient également attentifs à la manière dont d’autres acteurs faisaient usage de la presse écrite pour atteindre un public international et s’adresser à l’opinion publique afin de faire pression sur la politique étrangère d’un État. L’intervention de Nina Lamal sera prononcée en anglais. Elle est conçue comme un point d’étape préparatoire à la tenue de l’atelier du groupe de recherche à Tours en octobre 2023, atelier consacré à l’étude des sources du conseil, de la diplomatie et de la négociation.

Nina Lamal est chercheuse post-doctorale rattachée au projet « Inventing Public Diplomacy »  NL-Lab, Humanities Cluster,  Royal Netherlands Academy of Arts and Sciences (KNAW).

© « Ware afbeeldinge der H. Ambassadeurs ende gecomitteerde tot het bestant », c. 1609, 270 mm x 345 mm, Brisith Museum (Londres).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search